Prochaines expositions prévues pour 2018:



- Le musée sera partenaire de " La commune du Bouffay " ( l'équivalent de la commune de Montmartre à Paris ) qui va commémorer le 300 ème anniversaire d'un incendie qui a ravagé le quartier.

- Exposition de mannequins en tenue d'époque et de documents sous vitrines. Remise en état d'une pompe à bras qui sera manoeuvrée par le public. Un article de presse est paru le 19 février dans OuestFrance. Cet événement de grande ampleur, qui est soutenu par la ville de Nantes et d'autres partenaires privés, aura lieu les 15, 16 et 17 juin 2018 place du Bouffay à Nantes.Pour l'occasion cette place sera entièrement configurée selon l'époque XVIII ème siècle.


- Comme chaque année le musée ouvrira ses portes aux journées européennes du patrimoine les 15 et 16 septembre


- Le musée sera présents au congrès départemental de St Philbert de Grand-Lieu le dimanche 7 octobre 2018. ( vitrines et mannequins )


- Partenariat avec la commune de Bouguenais ( sud de Nantes ) qui va commémorer le centenaire de l'armistice de la première guerre mondiale. Nous mettrons à disposition vitrines et mannequins pour une exposition qui aura lieu du 5 au 15 novembre 2018 au " Pianoktail ". Cette manifestation " centenaire " vient de se voir attribuée le label " Année européenne du patrimoine culturel 2018 ".

 

Informations 2017

Le musée a fait l’objet de quelques travaux dont le but était de permettre la communication entre la salle où sont exposé les uniformes et le hall « historique ».
Depuis 2010, le musée a obtenu, en supplément du premier local, cet espace afin d’y exposer des pièces de grandes dimensions. Sur le plan de l’histoire du site, la loi de séparation des biens de l’Eglise et de l’Etat de 1905 a fait que l’ancienne chapelle des Ursulines soit transformée en remise pour véhicules avec une façade spécifique aux attributs pompiers inaugurée en 1913. On peut y voir une perche de feu qui n’est plus réglementaire par sa hauteur désormais interdite
Aucune communication n’existant entre ces deux espaces du musée jusqu’à présent, le visiteur devait donc ressortir des bâtiments pour passer d’une partie à l’autre
Afin de sécuriser les collections, il a été nécessaire de vider totalement l’espace concerné par le percement, puis de protéger les sols, déconnecter les éclairages et de démonter certaines vitrines.

Le même travail préparatoire a été également été effectué dans le hall historique. Après le perçage et les finitions, les peintures des murs concernés ont étérefaites. Ce nouvel axe de visite à également obligé également à repenser partiellement la muséographie

Vous pouvez consulter notre page sur les expositions passées en cliquant sur ce lien